04 novembre 2010

Des frontières d'Hoedic

Des frontières d'Hœdic
je ne sais pas grand chose

L'éblouissement des eaux
l'acharnement des hommes
à vouloir à tout prix
fut-il suicidaire
faire d'un lieu si ténu
le flacon du délice

La noce où tout le monde va
rire et boire
et quoi d'autre
quand le ciel dit tout
et que la terre si plate
se voit dans l'iris vert
de la lignée des frères

L'alliage brut de l'espace et du vent
où tanguer, où pleurer
sur des lignes cassées
sur des mélancolies
sur des moteurs noyés
et des amours naissantes

Le translucide de Porz Gwenn
comme un piège liquoreux
avant d'aller au bar
sur l'eau comme à terre
ritournelle obsédante
qui se voudrait joyeuse

La quête du jambon bleu
et le doux de la lande
où tous alignent leurs pas
jamais las vraiment

On s'épie, on s'enlace
on se passe de témoin
« ici, on est bien »

L'absence de colline
pour soustraire sa vie
aux croisements du village

Juste le sable
et des asperges sauvages

Les verres de ceux qui vivent bas
face au miroir lesté
quand ceux qui rêvent haut
s'enquillent les marées

Et puis…

Le miracle de la mer
épuisante et ogresse
léchant les pieds de la faiblesse
levant le cœur au-dessus des yeux
et le reste aussi
vers les bouches de Kotor

Posté par sabbacath29 à 17:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Des frontières d'Hoedic

    Hoedicomment dire ?

    Des frontières d'Hoedic
    je ne sais pas grand chose non plus

    Des zones marines
    je ne connais que celles d'Iroise, Ouessant, Yeu et Finisterre

    Des contours de l'ile de Sein
    je ne me souviens pas bien

    Des courbes de Baluden
    encore à peine

    Des bords de Loire
    je ne vois que l'autre rive

    Des lisières de déserts
    j'aperçois seulement le plateau tibétain

    Des limites du loin
    je ne connais oualou

    Des portées du regard
    je n'embrasse pas tout

    Des lignes mêmes de ma main
    je ne comprends rien

    Mais des bornes de mon plaisir de te lire
    je sais dire qu'elles sont infinies

    Posté par Evarzeg, 10 juin 2011 à 15:56
Poster un commentaire